soleil

En cette période estivale, les magazines nous arrosent d’articles sur le soleil. Crèmes solaires : pour ou contre ? S’exposer : un peu, beaucoup ou jamais ? Le débat est sans fin. Même des magazines prestigieux nous inondent d’idées pré-conçues. Alors, le soleil, ami ou ennemi ?

Le soleil, un élément indispensable à notre santé

Le soleil est essentiel pour l’Homme, il nous permet, par ses rayons UVB, de synthétiser la vitamine D. En effet, la vitamine D présente dans notre alimentation est très faible (elle se trouve en grande partie dans les poissons gras et les fruits de mer, mais cela reste très insuffisant). 90% de notre vitamine D est donc synthétisée par la peau, à partir des UVB et d’un certain dérivé du cholestérol, le 7-déhydrocholestérol, présent dans l’organisme.

En fait, il existe plusieurs molécules de vitamine D différentes, regroupées sous les dénominations vitamine D2 et D3. La vitamine D a un rôle déterminant dans l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, elle participe à la consolidation des os, à la minéralisation des dents, au renforcement musculaire, à l’inhibition des tumeurs, à la décalcification des artères, et elle agit globalement sur l’immunité.

Il s’agit donc d’un élément essentiel à notre santé !

Les risques du soleil

Bien évidemment, personne ne vous conseillera de vous exposer au soleil sans protection, en plein soleil au bord de la piscine tout l’après-midi. Les coups de soleil, aussi légers soient-ils, sont des brûlures de la peau ! Cette peau qui nous protège des agressions extérieures ne peut donc plus assurer son rôle, et cela a un impact à court et à long-terme sur notre organisme. Les dermatologues ne cesseront de nous avertir sur le sujet : le risque de mélanome (tumeur de la peau) est bien évidemment lié aux expositions excessives au soleil.

Alors, doit-on s’exposer ou fuir le soleil ?

Les études montrent que le risque de mélanome est tout simplement lié aux expositions brutales ou excessives au soleil. Alors qu’une exposition régulière mais raisonnable s’avère, au contraire, bénéfique pour notre organisme et réduit même le risque de cancer !

Il ne s’agit donc pas de s’étaler sur la plage tout l’après-midi en plein été, mais plutôt de se promener bras nus de 15 à 30 minutes par jour, en prenant soin de le faire avant 11h ou après 16h si le ciel est dégagé.

M’exposer raisonnablement, oui, mais avec une protection solaire ?

Si l’exposition est courte et raisonnable, la crème solaire est non seulement inutile mais dangereuse : elle bloque les rayons solaires qui vous permettent de synthétiser la vitamine D, mais elle empêche également la peau de transpirer et d’éliminer les déchets. Sans compter la quantité vertigineuse de produits toxiques contenus dans les crèmes solaires (lisez la composition, si vous en avez le courage, mais seules les crèmes solaires bio ont une composition acceptable pour notre santé).

La crème solaire ne devrait donc être utilisée qu’en cas d’exposition au soleil non-maîtrisée, notamment dans les endroits tropicaux lorsque votre peau n’y est pas habituée, et dans les heures où le rayonnement est fort.

Finalement, tout est donc une question de raison, les règles sont simples :

  • Exposez-vous au soleil tous les jours, entre 10 et 30 minutes selon l’habitude de votre peau (commencez petit et allongez le temps), en dehors des heures les plus chaudes en plein été (11h-16h) ;
  • Ne mettez de la crème solaire (bio) que lorsque cela est nécessaire (en cas d’exposition dans les heures chaudes ou risque élevé) ;
  • Préférez l’ombre et les vêtements couvrants le reste du temps (regardez si les rayons passent à travers les vêtements pour savoir s’ils couvrent assez).

[blockquote style= »box »]La Nature fait bien les choses, mais elle déteste l’excès : le tout ou rien n’en fait pas partie ![/blockquote]

 

Aimer c'est partager !

Laisser un commentaire