Bannière 728x90
Attention ce ne sont que des conseils réalisés pour vous informer. Vérifier quand même auprès d'un professionnel.

Comme Gaspard Gantzer a l'intention de retirer l'appareil s'il était élu maire de Paris

Il a fait son cheval de bataille dans la course à la mairie de Paris. Gaspard Gantzer, ancien conseiller en communication, François Hollande, s’il est élu aux élections municipales de 2020, entend détruire le périphérique qui entoure la capitale, utilisé chaque jour par un million de véhicules.

Une proposition folle par beaucoup, que le président du mouvement parisien, parisien qualifie cependant de "projet très sérieux" dans une interview accordée à le JDD dimanche. Selon lui, "la destruction de cette infrastructure routière longue de 35 km permettrait de récupérer 600 hectares, y compris des routes, des décharges et 156 avions", soit l'équivalent du 18ème arrondissement de Paris.

"Nous proposons de développer entre 300 et 400 hectares: un tiers des espaces verts, un tiers des logements (environ 50 000 appartements répartis à parts égales entre logements sociaux, intermédiaires et gratuits) et un tiers des équipements publics, commerces et bureaux", explique

Pour réfléchir à ce projet, Gaspard Gantzer indique qu'il a travaillé avec le géographe Cédrick Allmang ainsi qu'avec des architectes-planificateurs tels que le collectif Jigen et Rescubika.

Gaspard Gantzer assure que la destruction suivie par la transformation de la rocade "ne coûtera rien aux Parisiens":

"En vendant des biens à des promoteurs […]nous pouvons collecter au moins trois milliards d'euros pour le logement et 1,5 milliard d'euros pour les entreprises et les bureaux, suffisamment pour financer les démolitions et l'aménagement paysager, pour un total de près de deux milliards d'euros" , selon lui.

Un projet de développement des transports en commun

Il reste à voir quoi faire avec le million de véhicules empruntant quotidiennement cette route qui sépare la capitale de sa banlieue. Gaspard Gantzer estime que le trafic national et international doit d'abord être "bas sur la Francilienne" (l'ensemble des autoroutes destinées à contourner Paris sur environ 30 km, Ed), qui devrait être porté à deux à quatre voies de circulation

En ce qui concerne le trafic local des parisiens et des habitants d'Île-de-France, le candidat âgé de 39 ans met tout dans les transports en commun.

"Il y aura le Grand Paris Express, le CDG-Express pour Roissy, le prolongement de la ligne de métro 10 jusqu'à Ivry", dit-il, "et nous devrons compléter l'A86. Vaporetto du Grand-Paris sur la Seine, entre les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. Il est ambitieux de traquer un million de véhicules, mais nous ne pouvons plus attendre avant l'urgence de la santé publique. "

Gaspard Gantzer déclare toutefois que "la destruction de l'appareil ne se fera pas dans quinze jours, mais dans quinze ans", section par section, après une période de consultation de trois ans allant de 2020 à 2023. Il déclare que son projet, qui s'étendrait sur trois mandats, serait achevé d'ici 2038.

Fermer le menu